Prix suisses de théâtre

Bettina Stucky

Prix suisse de théâtre 2019

Bettina Stucky

Une athlète toutes catégories

Bettina Stucky, née en 1969 à Berne, a fait sa formation de comédienne au Conservatoire de musique et de théâtre de Berne (aujourd’hui HKB). Après différents engagements à Wuppertal, Kassel et Jena, elle est entrée dans la troupe du théâtre de Bâle en 1998, avant de rejoindre celle du Schauspielhaus de Zurich en 2000. D’autres étapes ont jalonné sa carrière : la Volksbühne Berlin, la Schaubühne Berlin, les Münchner Kammerspiele, le Burgtheater Wien et le Théâtre Bobigny de Paris. Depuis la saison 2013/2014, Bettina Stucky fait partie de la troupe du Schauspielhaus Hamburg. Son travail a été couronné par plusieurs prix : le Prix O.-E. Hasse à Berlin en 2000, le Prix pour jeunes talents Alfred Kerr décerné lors des Berliner Theatertreffen de 2001 pour son interprétation du rôle de Natalia dans « Les trois sœurs » de Tchekhov mis en scène par Stefan Pucher au Schausspielhaus de Zurich, un Prix suisse du cinéma pour la meilleure interprétation féminine dans « Meier Marylin » en 2004, un Prix suisse de la télévision pour le meilleur rôle féminin dans « Tod in der Lochmatt » en 2007 et le Theaterpreis Hamburg – Rolf Mares pour le meilleur rôle féminin dans « Nach Europa » en 2014.

C’est en jouant sous la direction du metteur en scène suisse Christoph Marthaler, avec lequel elle collabore très étroitement, que Bettina Stucky s’est fait un nom. En 2000, elle joue déjà dans « Hotel Angst » au Schauspielhaus de Zurich, en tant que comédienne invitée. Elle travaille aussi régulièrement avec Stefan Bachmann, Barbara Frey, Stefan Pucher, Jossi Wieler, Anna Viebrock, Luk Perceval et David Marton. Lorsque Bettina Stucky interprète, pour reprendre ses termes, des rôles de « prolétaires » (femme de ménage, prostituée ou caissière), elle le fait aussi avec beaucoup de brio, d’authenticité et une grande faculté d’adaptation. C’est ainsi dans un rôle de coiffeuse qu’elle fait en 2006 sa première apparition à la télévision, dans « Meier Marilyn » de Stina Werenfels. Elle a joué d’autres rôles pour le cinéma et la télévision, notamment dans les séries allemandes « Polizeiruf 110 », « Tatort » et « Tatortreiniger ». En Suisse, on a pu la voir dans la série « Der Bestatter » et elle a incarné le personnage de Magda dans le film à succès de Petra Volpe « Die göttliche Ordnung » (2017).

« La comédienne Bettina Stucky est une athlète toutes catégories avec les pieds sur terre. Elle réussit à la perfection, tant sur la scène d’un théâtre que devant la caméra d’un cinéaste, un véritable tour de magie : se métamorphoser, tout en conservant sa physionomie propre, qu’elle se glisse dans la peau de l’épouse d’un millionnaire, d’une commissaire, d’une aristocrate ou d’une coiffeuse. A chaque fois, c’est de son propre fond qu’elle fait naître ses personnages, comme si c’était une évidence. Elle les incarne avec beaucoup d’authenticité et en leur conférant une surprenante individualité ; gardant toujours les pieds sur terre, elle est parfaitement présente.
Un jour, Bettina Stucky a dit que lorsqu’on a du succès comme comédien, il faut remercier la fortune. Aujourd’hui, c’est la fortune qui la remercie. »

Kaa Linder, membre du jury

www.schauspielhaus.de
retour au sommaire