Prix suisses de théâtre

schön&gut

Prix suisse de la scène 2017

schön&gut

Un travail ciselé
 

schön&gut, c’est Anna-Katharina Rickert et Ralf Schlatter. Ils présentent depuis 2003 des spectacles mêlant poésie et politique sur les scènes de Suisse alémanique. Née en 1973, Anna-Katharina-Rickert, comédienne et artiste de scène, vit à Birmensdorf. Après sa maturité, elle a suivi les cours de « comart », une école de théâtre, de musique et de danse à Zurich. Avant schön&gut, elle a été clown de cirque, a fait du théâtre de rue et du théâtre forum. Né en 1971, Ralf Schlatter, écrivain et artiste de scène, vit à Zurich. Il a étudié l’histoire ainsi que la langue et la littérature allemandes. Il écrit des livres, des nouvelles et des pièces radiophoniques. Son premier roman, « Federseel », a été donné sous forme de monologue au Schauspielhaus de Zurich. En 2004 déjà, le jeune duo recevait le « Salzburger Stier », le prix le plus important des arts de la scène décerné dans les pays germanophones. En 2014, ils sont lauréats du prix suisse du cabaret, le « Prix Cornichon ». Depuis 2008, ils prennent une part prépondérante au « Bundesordner » (Le classeur fédéral), la rétrospective satirique de l’année écoulée au Casino théâtre de Winterthour.

Constance et qualité sont les marques distinctives de leurs productions : un jeu tout de poésie, de la recherche dans le langage, une capacité à changer instantanément de personnages, des histoires qui s’emboîtent les unes dans les autres, tels sont les instruments à l’aide desquels les artistes procèdent à l’analyse chirurgicale du provincialisme étouffant et des idiosyncrasies sociales en Suisse alémanique. Dans « Eine Liebesgeschichte » (2004-2006), « Das Kamel im Kreisel » (2006-2009), « Der Fisch, die Kuh und das Meer » (2009-2012), « Schönmatt » (2013-2016) ou « Mary » (2016), madame Gut et monsieur Schön prennent Grosshöchstetten dans l’Emmental pour théâtre de leurs duels littéraires et offrent un divertissement à base de décalages. Roland Suter assure depuis le début la scénographie de schön&gut. Le duo est très singulier dans le paysage suisse du cabaret. Leurs jeux de mots en cascade parsemés d’intermèdes musicaux, leur forme d’humour pour avancés, conservent une inspiration populaire qui les fait apprécier de tous.

« L’art est toujours dominé par de forts courants, mais il y a toujours quelques courageux pour essayer de les remonter. schön&gut le font avec tout le souffle nécessaire. Comedy est à l’ordre du jour sur la scène indépendante, mais schön&gut imposent leur théâtre parlé envers et contre tout, surtout contre l’esprit du temps. Sans avoir l’air d’y toucher, ils font se volatiliser des contradictions que l’on croyait définitives. Ils font du cabaret, sensuel et politique. Le public s’amuse à essayer de déchiffrer les énigmes littéraires dont ils parsèment leurs textes. Leur critique est au rasoir et ils ont le culte du plaisir raffiné. Ils sont intellectuellement exigeants et follement drôles. Ce sont des virtuoses du langage et facilement compréhensibles pour tous. schön&gut se contentent de faire ce qu’ils font le mieux. »
Gardi Hutter, membre du jury

www.schoenundgut.ch
retour au sommaire