Prix suisses de théâtre

Les Petits Chanteurs à la Gueule de Bois

Prix suisse de la scène 2018

Les Petits Chanteurs
à la Gueule de Bois

Spectacle musical

Derrière Les Petits Chanteurs à la Gueule de Bois, fondés il y a une quinzaine d’années dans les montagnes neuchâteloises, se cachent trois musiciens et chanteurs passionnés : Lionel Aebischer, Frédéric Erard et Raphaël Pedroli. Lionel Aebischer, né en 1977 au Locle, est multi-instrumentiste : l’accordéon, l’harmonium, la guitare, le banjo et le charango n’ont pas de secret pour lui. C’est également lui qui compose les textes du groupe. Il a étudié la clarinette à La Chaux-de-Fonds, a suivi des cours d’improvisation et s’est spécialisé dans la musique contemporaine. Il donne des cours à l’ECJM (Ecole Jurassienne et Conservatoire de Musique) et participe à de nombreux projets musicaux dans le monde entier. Frédéric Erard, né en 1978 au Locle, joue de la contrebasse et de la basse. Tailleur de pierre et dessinateur en bâtiment de formation, il a suivi des cours de piano étant enfant et appris à jouer de la basse en autodidacte. Raphaël Pedroli, né en 1978 lui aussi, mais à Neuchâtel, joue des percussions et de la batterie, qu’il a étudiée à la Swiss Jazz School de Berne. Après un séjour de six mois à New York, il s’est produit à de nombreuses reprises dans plusieurs festivals suisses.

Comme leur nom l’indique, les Petits Chanteurs à la Gueule de Bois aiment les jeux de mots. Ils se sont inspirés du nom d’un chœur de garçons français bien connu, Les Petits Chanteurs à la croix de bois. Mais ne nous y méprenons pas : leur gueule de bois n’est que nominale. En fait, ils racontent les petites choses de notre existence dans des chansons pleines d’humour, de fraîcheur et d’honnêteté. Leurs spectacles sont arrangés et mis en scène à la perfection pour proposer au public un mélange subtil de musique et de théâtre. Leurs œuvres racontent à chaque fois une histoire inédite et emmènent le spectateur dans un nouvel univers. Dès qu’ils entrent en scène, on ressent le plaisir et la joie qu’ils ont d’être là pour nous faire découvrir l’univers qu’ils ont créé. Depuis leur premier album en 2008, ils en ont sorti quatre autres et ont monté quatre spectacles, dont ils ont donné des représentations principalement dans des salles francophones. Leur programme musical jeune public « Chansons douces et autres vers d’oreille » est apprécié des petits comme des grands.

«Les trois joyeux musiciens nous embarquent aussitôt dans leur univers fait de poésie, d’un humour grinçant et d’une insolente fraicheur. Avec des paroles et des musiques originales, nul doute qu’une muse les habite. Dans la grande lignée des Frères Jacques, des Charlots ou des Nonnes Troppo, les PCGB portent avec classe un genre musical populaire ; la chanson poilante à texte. Merci à Lionel Aebischer, Frédéric Erard et Raphaël Pedroli de nous distiller autant de joie et de regards affutés sur notre monde.

Et pour les râleurs et autres bourrus, nous vous conseillons le Michelada, cocktail à base de citron vert, de tabasco, de bière et de sauce Worcester, véritable remède anti gueule de bois.»

Thierry Luisier, membre du jury

www.pcgb.ch
retour au sommaire