Prix suisses de théâtre

Marjolaine Minot

Nominé pour le Prix suisse de la scène 2019

Marjolaine Minot

Des comédies à la limite des genres

Marjolaine Minot, née à Paris en 1978, est auteure, comédienne et metteuse en scène ; elle enseigne le théâtre de mouvement. Elle commence sa formation de comédienne à Paris en 2001, entre art clownesque et art dramatique. Son goût pour le mariage de la tragédie et de la comédie ne la quittera plus. En 2004, Marjolaine Minot s'installe en Suisse pour poursuivre sa formation à la Scuola Teatro Dimitri. En 2007, son diplôme en poche, elle s’engage dans le cursus de master en théâtre proposé en partenariat par les hautes écoles de théâtre suisses  (SUPSI, ZHdK, La Manufacture et HKB). La même année, son travail de diplôme lui vaut le Prix SUPSI. Elle recevra également le Prix d’études Migros, un prix du Pour-cent culturel Migros destiné aux jeunes talents. En 2016, elle fonde sa propre troupe de théâtre « La Minotte et compagnie », qu’elle rebaptise « Compagnie Marjolaine Minot » en septembre 2017.

Marjolaine Minot développe son propre langage théâtral en jouant avec les limites entre les genres. Dans son premier spectacle en solo, « J’aime pas l’bonheur » (2013), qu’elle a présenté plus d’une centaine de fois (en français et en allemand) en Suisse, en Allemagne et en France, elle se met dans la peau de Claudine, une vieille femme qui, quoiqu’elle n’aime pas le bonheur, dévoile au public, grâce au grand talent de la comédienne, des facettes tout à fait adorables de l’humanité. Ses productions ultérieures, comme « La 4e Personne du Singulier » (2017), aussi représentée en allemand, ou « Je suis la femme de ma vie » (2018), se caractérisent à chaque fois par un nouveau style, tantôt dansant, tantôt clownesque, mais sont toujours remarquablement interprétées. Comme metteuse en scène, Marjolaine Minot a créé avec la compagnie Les Diptik le spectacle « Hang Up » (2015), grand succès de comédie salué par le public dans toutes les régions de Suisse.

www.marjolaine-minot.com
retour au sommaire