Prix suisses de théâtre

Knuth et Tucek

Prix suisse de la scène 2019

Knuth et Tucek

Le Heimatfilm à la sauce cabaret

Le duo Knuth et Tucek réunit la comédienne Nicole Knuth et la chanteuse Olga Tucek. La première, née en 1964, a grandi à Küsnacht dans une famille de comédiens aux racines viennoises et s’est formée à l’Académie de théâtre de Zurich (Schauspielakademie Zürich, aujourd’hui Haute école d’art de Zurich). La seconde, née en 1973, a grandi à Zurich et a reçu une formation de chanteuse classique au Conservatoire de Winterthour. En plus de sa participation aux programmes du duo, Olga Tucek fait aussi des tournées en donnant des soirées de chant en solo et écrit des textes pour le théâtre. Les deux complices se produisent depuis 2004 sur d’innombrables scènes du monde germanophone, où elles ont présenté à ce jour onze programmes satiriques associant théâtre et musique. Les prestations artistiques du duo ont été couronnées des principaux prix décernés pour le cabaret dans les pays germanophones : le Taureau de Salzbourg (2011), le Prix suisse du cabaret Cornichon (2013) et le Prix allemand de la scène, dans la catégorie chanson (2014).

Les spectacles que Knuth et Tucek proposent dans une veine parodiant le genre du film régionaliste et sentimental (Heimatfilm) ne se laissent pas ranger dans les catégories habituelles du cabaret : ils combinent des numéros de chant pleins de fougue aux accents de musique populaire, des anecdotes quotidiennes grotesques et la satire politique. Au travers de toute la production du duo, de son grand classique « Jesses Maria ! » (2007) à son dernier né « Heimat » (2017), en passant par « Freiheit » (2012) et « Rausch ! » (2014), on retrouve les mêmes caractéristiques : pleines d’esprit et d’éloquence, les deux artistes abordent différents sujets liés à leur patrie (helvétique), lâchant d’une voix céleste et virtuose des traits mordants sur un fond d’accordéon rock, le tout à un tempo d’enfer. Le duo a une nette prédilection pour les dérapages des politiciens et les dysfonctionnements du quotidien. Ainsi, dans « Hexe ! » (2016), il s’empare, à chaque étape de sa tournée, des moments sombres de l’histoire locale. En fin de compte, ce sont l’optimisme et l’esprit de résistance qui l’emportent et le public est incité à s’essayer à son tour à la désobéissance civile à la prochaine occasion.

« Les deux artistes engagées et qui n’ont pas la langue dans leur poche proposent avec leur ‹ Heimatfilmtheater › un cabaret politique d’un genre tout à fait original, leurs spectacles ne se résument pas à un simple enchaînement de sketchs, ils racontent des histoires habilement construites. Alliant musicalité virtuose et narration déjantée, les deux satiristes s’attaquent aux questions politiques et d’actualité les plus brûlantes. Fidèles à elles-mêmes, Knuth und Tucek nous livrent depuis quinze ans des critiques mordantes et jubilatoires de la société. Leur dénonciation sans compromis de l’abus de pouvoir ou de l'injustice sociale a impressionné et convaincu le jury. »

Barbara Anderhub, membre du jury

www.knuthundtucek.ch
retour au sommaire